Renouvellement urbain

Un nouveau programme d’opérations est en cours de réalisation et vise à transformer le cadre de vie des habitants des quartiers Vand’Est-Etoile-Forêt Noire : c’est le « Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain » (NPNRU)

Dans la continuité du premier Projet de Rénovation Urbaine (PRU1), qui courait de 2005 à 2015 et qui visait prioritairement à créer un « Cœur de Ville » à Vandœuvre autour du centre des Nations, un nouveau programme d’opérations est en cours de réalisation et vise à transformer le cadre de vie des habitants des quartiers Vand’Est-Etoile-Forêt Noire : c’est le « Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain » (NPNRU).

Le NPNRU : qu’est-ce que c’est ?

Ce Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) est un dispositif national qui permet de réaliser des investissements importants dans environ 450 Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) en France qui concentrent les plus grandes difficultés sociales et urbaines (grande pauvreté, enclavement, dégradations du bâti et des espaces publics, déficit d’offre commerciale et de service …). Ce programme se traduit par le déploiement d’un ensemble d’opérations visant  à améliorer l’habitat, promouvoir la mixité sociale, désenclaver les quartiers et stimuler le développement économique grâce à des opérations de destruction-reconstruction, de réhabilitation et de réaménagement. Ce programme est financé par l’ANRU à hauteur de 12 Milliards d’euros à l’échelle nationale.

Le NPNRU : comment ?

Sur Vandœuvre, les partenaires principaux de ce programme sont :

  • L’Etat : l’ANRU (au niveau national) et la Direction Départementale des Territoires 54 (au niveau local)
  • La Métropole du Grand Nancy qui coordonne l’ensemble du programme
  • Les bailleurs sociaux : Meurthe-et-Moselle Habitat et BATIGERE
  • Le Conseil Départemental
  • La Commune
  • Le Conseil Citoyen de Vandœuvre

Ce programme, prévu sur la période 2015-2025, a fait l’objet d’une contractualisation en 2 temps, et fait actuellement l’objet d’un avenant :

Le Protocole de préfiguration

Il détermine l’ambition des projets et fixe le programme d’études et les moyens d’ingénierie nécessaires à la définition du programme urbain.

Le protocole de préfiguration de la Métropole du Grand Nancy a été approuvé par délibération du Conseil Municipal de Vandœuvre du 12 décembre 2016, et signé par l’ensemble des partenaires en date du 16 janvier 2017.

La stratégie définie à ce stade vise à recomposer dans un 1er temps les franges du QPV délimitant les secteurs les plus en difficultés, Vand’Est et Etoile, avant d’intervenir dans un second temps au cœur du QPV. Des opérations anticipées ont été définies dès 2016 permettant leur démarrage avant la signature de la convention de renouvellement urbain.

La Convention de renouvellement urbain

Elle a pour objet de déterminer les projets opérationnels et les conditions de leur mise en œuvre (financements, planning…).

La convention de renouvellement urbain de la Métropole du Grand Nancy a été approuvée par délibération du Conseil Municipal de Vandœuvre le 16 décembre 2019, et signé par l’ensemble des partenaires en date du 10 mars 2020.

Grâce à ce partenariat, un programme ambitieux estimé à près de 60 millions € HT a pu être contractualisé et est actuellement en cours de mise en œuvre. L’ANRU finance ce programme à hauteur de 16 millions € (le reste étant pris en charge principalement par les bailleurs sociaux, ainsi que la Métropole du Grand Nancy et la Commune de Vandœuvre).

Avenant en cours

Une troisième étape de contractualisation est en cours d’élaboration ; elle se concrétisera début 2022 par la signature d’un avenant à la convention de renouvellement urbain.

En effet, lors du Comité Interministériel des Villes qui s’est tenu à Grigny vendredi 29 janvier 2021, le Premier Ministre a annoncé une augmentation des moyens alloués au Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain à l’échelle nationale (2 milliards d’euros supplémentaires). Le Maire de Vandœuvre a donc adressé, avec le Président de la Métropole, une demande officielle de crédits supplémentaires pour poursuivre et amplifier le programme actuellement en cours sur Vandœuvre. Un comité d’engagement de l’ANRU du 8 novembre 2021 s’est positionné favorablement sur cette nouvelle programmation.

Cet avenant propose un programme d’opérations supplémentaires évalué à environ 40 millions € HT avec une participation de l’ANRU de l’ordre de 10 millions €, qui s’ajoutent au programme initial.

Le NPNRU à Vandœuvre : concrètement ?

Concernant l’habitat

  • Démolition des immeubles 1-3 Haarlem (MMH) en 2021, Courlis (BATIGERE) en 2022, Serins – Hulottes (BATIGERE) et 3-5 Jonquilles (MMH) en 2023, 1-2-3 Marken (MMH) en 2024, soit au total environ 463 logements ;
  • Reconstitution des logements sociaux démolis : la reconstitution des logements démolis est privilégiée « hors site », c’est à dire en dehors du périmètre en renouvellement, afin de favoriser la mixité sociale dans le quartier (obligation du règlement général de l’ANRU, sauf dérogation argumentée).
    A ce jour, l’ensemble des sites de reconstitution ne sont pas encore identifiés. Les sites déjà identifiés sont les suivants :
    • La parcelle située « 22 rue du Général Frère » qui accueille déjà 20 nouveaux logements sociaux (MMH) ;
    • La parcelle « Bizet », située Avenue Jeanne d’Arc, avec le futur immeuble mixte qui accueillera commerces, bureaux et 16 logements sociaux (MMH) ;
    • La parcelle “Brossolette”, rue du Général Frère, qui accueillera 27 logements sociaux (BATIGERE) ;
    • La Ville de Tomblaine qui doit accueillir 72 logements sociaux.
  • Construction de logements diversifiés : différentes opérations sont à l’étude sur les anciennes parcelles des immeubles Courlis (36 logements en accession privée classique, 20 logements en accession sociale, et 22 logements en locatif intermédiaires à destination de salariés) et 1-3 Haarlem (17 logements en accession sociale à la propriété et 13 logements en accession privée) ;

Concernant le développement économique et l’emploi

  • Démolition du Centre Commercial Jeanne d’Arc ;
  • Construction de nouvelles cellules commerciales sur l’Avenue Jeanne d’Arc, “côté Bizet” en remplacement de l’actuel centre commercial ;
  • Aménagement de bureaux au-dessus de ces nouveaux commerces ;

Par ailleurs, les maîtres d’ouvrage ont l’obligation, dans le cadre de leurs opérations (chantiers et gestion urbaine de proximité), de réserver un quota d’heures travaillées à des publics issus de QPV, en difficulté d’insertion professionnelle.

Concernant les espaces publics

  • Aménagement de la future “Place de Londres” (dont le nom reste à déterminer) en lieu et place du centre commercial à démolir : ce futur espace public constituera une nouvelle centralité pour le quartier, un lieu animé et convivial ; cette place sera entourée de la nouvelle MJC Etoile adossée à un tiers-lieu, des nouveaux commerces et bureaux, et de nouveaux logements ; les aménagements ont fait l’objet d’une concertation des habitants afin de répondre au mieux à leurs attentes et de concevoir des espaces publics qualitatifs et partagés par tous ;
  • Prolongement du parc Pouille dans Vand’Est, en direction de Bizet : dans un souci d’amélioration du cadre de vie mais également de transition écologique, le verdissement de ce secteur est un impératif ; il est notamment souhaité l’aménagement de jardins partagés conçus et animés avec les acteurs du quartier ;
  • Aménagements de voirie : considérant les nouveaux espaces publics et les nouveaux immeubles à construire, les voiries devront être réaménagés ; une place primordiale est donnée aux mobilités douces.

Concernant les équipements scolaires et socio-culturels

  • Déplacement de la MJC Etoile sur la nouvelle place de Londres, adossée à un tiers lieu dédié à l’inclusion et à l’innovation sociales numériques (antenne de la Fabrique des Possibles) ;
  • Extension, sur la parcelle libérée par les immeubles Serins – Hulottes, de l’école maternelle Jean Pompey pour la transformer en groupe scolaire et lieu de vie et de projets pour les acteurs de la réussite éducative et de l’accompagnement à la parentalité ;

Immeuble mixte Jeanne d’Arc : permis déposé !

Le permis de construire de l’immeuble mixte qui accueillera, en front d’avenue Jeanne d’Arc, en face de l’actuel centre commercial promis à la démolition, des commerces en rez de chaussée, des bureaux et des logements, vient d’être déposé.
Le Maire était intervenu à plusieurs reprises auprès de la société PROMAGORA qui réalise cette opération afin d’accélérer le dépôt en levant les derniers blocages administratifs.
L’inauguration est prévue début d’année 2024 !

De façon générale et prioritaire, la transition écologique est au cœur de ce programme avec la réduction des surfaces imperméabilisées et le verdissement du quartier, le développement des infrastructures dédiées aux mobilités douces et la construction d’immeubles de grande performance environnementale.

Le NPNRU : comment s’informer ? participer ?

Engagez-vous auprès du Conseil Citoyen :

Dès 2017, le Conseil Citoyen de Vandoeuvre (CCV) a été associé étroitement à l’élaboration de ce programme via notamment la participation de ses représentants aux comités de pilotage et aux instances techniques de suivi du projet. Le CCV était d’ailleurs présent à Paris lors de la présentation du programme au Comité d’Engagement de l’ANRU le 17 avril 2020.

Pour suivre l’avancement du programme :

Pour en savoir plus, pour poser vos questions et donner votre avis, rendez-vous aux permanences à l’espace Yves Coppens : elles se tiennent 2 jours par mois, sans rendez-vous, aux dates suivantes

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×