www.vandoeuvre.fr

Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy

Hôtel de Ville

L’urbanisation de Vandœuvre s’est faite dans l’urgence et on se préoccupait peu, alors, d’agrémenter la ville d’œuvres d’art. Pourtant il en existe deux, monumentales, sises aux entrées de la Mairie l’une, côté Villes de France, l’autre sur son parvis, côté rue de Parme.
La première symbolise le « V », initiale de Vandœuvre ; elle a été créée par Marta Pan, femme sculpteur de grande renommée. Marta Pan, née le 12 juin 1923 à Budapest et morte le 13 octobre 2008 à Paris, est une sculptrice française d’origine hongroise.

La seconde, « l’arbre de Vie », sculpture en bronze d’aluminium de 4 mètres de haut et d’un poids de 2 tonnes a répondu au thème imposé par la municipalité de l’époque : à savoir la croissance, symbole de développement de la cité. Profitant de la proximité d’implantation de ce monument avec la salle des mariages, l’auteur Claude GOUTIN a utilisé l’idée de « croissance familiale » sous une forme arborescente.

Claude GOUTIN Sculpteur-dessinateur
Né à Nancy en 1930, cet artiste a débuté ses études à l’école des Beaux-Arts de l’Avenue Boffrand, puis a fait l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.
Premier Grand Prix de Rome de sculpture en 1956, il a forgé son génie à « recréer une réalité à l’image des sensations ». Il devint professeur à l’école des Beaux-Arts de Metz.
Claude GOUTIN a exposé partout en Europe réalisant en France pour le compte de l’Etat nombre d’œuvres monumentales.
Il s’est fait connaître en France et à l’étranger, lors de nombreuses expositions qui rencontrèrent un vif succès.
Ses œuvres : sculptures en brique, bronzes, bronzes d ’aluminium, dessins, détaille l’extrême diversité des talents de Claude GOUTIN.
L’arbre de vie fut assemblé sur place en décembre 1979.

Dans la salle du conseil

  • JPEG

    Tapisserie d’Aubusson, d’après une œuvre de Madame SCHEPFRER-MALAPRADE

  • Blason composé par Pierre-Dié Mallet en 1952, adopté par la ville en 1953
    Le bâton prioral de Saint Melaine se trouve entre les deux V majuscules de Vandœuvre et de Villers-lès-Nancy.
    Le rouge est la couleur de l’évêché de Toul dont dépendait Vandœuvre.
    Le vert est la couleur abbatiale tandis que les glands rappellent la forêt de Haye.
    Le chef de gueules à l’alérion d’argent marque l’appartenance de Vandœuvre au duché de Lorraine.
  • Les drapeaux des pays représentants les nombreux résidents étrangers ou d’origine étrangère à Vandœuvre
  • Une affiche des courses au vélodrome de Vandœuvre
  • Le cadastre
  • Le buste du sénateur Richard Pouille
JPEG