www.vandoeuvre.fr

Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy

Tram : un investissement pour l’avenir !

> le 29 mars 2017

Retrouvez en bas de page les dossiers d’actualité sur le projet.

Le vendredi 10 février avait lieu un débat à la Métropole du Grand-Nancy sur l’avenir de la ligne 1, qui va d’Essey jusqu’au plateau de Brabois en passant par Nancy. Ce débat a notamment permis aux élus métropolitains de Vandoeuvre de faire valoir la position de la ville en faveur d’un projet qui prenne véritablement en compte les besoins des Vandopériens.

Actuellement, cette ligne de tram, qui est en capacité de transporter 40.000 personnes par jour, est saturée. Par ailleurs, le matériel est vieillissant et n’aura plus l’autorisation de rouler après 2022.
Si rien n’est fait d’ici là pour remplacer et redimensionner ce réseau de transport, demain avec le transfert de nombreux services de l’hôpital Central vers Brabois, ce sera bien pire : saturation totale, et qui ne concernera pas que Brabois…

Après un long travail d’études, enrichi de nombreux échanges avec les usagers, le Directeur du CHU, le Vice-président délégué aux études sur le renouvellement de la ligne 1 du réseau de transport en commun, Monsieur Christophe CHOSEROT… la Municipalité de Vandœuvre a élaboré et présenté sa contribution au débat. Retrouvez en ligne l’intégralité de la contribution de la ville de Vandœuvre.

Les points essentiels sont les suivants :

  • La montée à Brabois sans rupture de charge. Les usagers doivent pouvoir se rendre jusqu’au terminus de la ligne sans avoir à changer de moyen de transport.
  • Un prolongement immédiat de la ligne jusqu’à Roberval, par le boulevard de l’Europe et le quartier des Nations.
    Cela doit permettre de créer un véritable site d’interconnexion à Roberval (tram-train-voiture), d’apaiser les conditions de circulation sur la principale artère de la ville, le boulevard de l’Europe et de désenclaver le quartier prioritaire de Vand’Est. Ceci est une condition essentielle pour qu’un centre-ville, centre de vie, apparaisse à Vandœuvre autour des Nations.
  • Subordonner le choix technique final (tram, téléphérique, Bus à Haut Niveau de Service…) à l’examen rigoureux des chiffres de fréquentation actuels et attendus sur le plateau.
  • Une desserte de qualité qui renforce la mobilité des Vandopériens. Le projet ne doit pas juste traverser Vandœuvre et organiser le seul transfert depuis Nancy vers le plateau de Brabois mais bien permettre aux habitants et professionnels vandopériens un accès facilité au réseau.

Le projet de réorganisation du CHU fait l’objet d’un permis d’Etat, comme le projet d’extension de l’Université de Lorraine. C’est donc à l’Etat qu’il revient de mobiliser les moyens suffisants pour adapter l’offre de transport, de stationnements et les accès routiers en conséquence.
La Municipalité de Vandoeuvre veillera en particulier à ce qu’une éventuelle nouvelle bretelle autoroutière pour desservir le CHU soit conçue en cohérence avec les besoins de l’ensemble des acteurs et qu’elle ne se fasse pas au détriment des Vandopériens résidant sur le plateau.

Chiffres actuels et à venir au niveau du CHU :
Demain, le CHU, ce sera : 540 000 consultations annuelles au lieu de 300 000, 8500 salariés contre 4590 aujourd’hui, 4700 transports SMUR contre une cinquantaine actuellement.
Près de 15 000 personnes habitent de part et d’autre du Boulevard de l’Europe, soit la moitié des habitants de Vandœuvre. Aucune autre rue de l’agglomération n’a une telle densité de population.
Le quartier des Nations a bénéficié d’un programme national de rénovation urbaine, piloté par la CUGN à l’époque, à hauteur de 66 millions d’euros pour permettre son désenclavement et sa redynamisation. Un deuxième programme est en cours. Mais comment parvenir à désenclaver et redynamiser un quartier sans y associer une desserte en transport en commun de qualité ?
Calendrier de la Métropole :
Conseil métropolitain du 10 février : ouverture des débats
Février à Juillet 2017 : phase d’études
Juillet 2017 : premières validations
Automne 2017 : concertation préalable
2018 : travail sur le dossier d’enquête publique
2019 : lancement de l’enquête publique et obtention de la déclaration d’utilité publique (DUP)
2022 : date butoir pour remplacer le matériel qui sera obsolète et n’aura plus les autorisations de circulation.

Consultez la contribution complète de Vandoeuvre.

< Retour aux actualités