www.vandoeuvre.fr

Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy

Le Pôle de l’eau en réflexion

> le 18 juin 2015

Parallèlement à l’implantation d’un réservoir en bordure du parc Richard-Pouille, l’ancien Pôle de l’eau situé derrière la rue Gabriel Péri est appelé à disparaître pour accueillir de nouvelles habitations. Un projet à long terme auquel les élus ont souhaité associer les habitants à l’occasion d’une réunion publique mercredi 10 juin.

Avec la construction du nouveau réservoir d’eau sous le parc Richard-Pouille, la zone qui abritait les anciens réservoirs n’a aujourd’hui plus de raison d’être. Un projet immobilier en cours d’étude pourrait voir le jour dans les années à venir. Selon le scénario envisagé par l’agence Urbicus, 138 logements (120 collectifs, 10 dits « intermédiaires » et 8 maisons) pourraient voir le jour sur les 13 000 m² qui séparent la Ferme du Charmois des résidences Saint-Charles.

Situés à au moins 30 mètres des autres résidences, les nouveaux bâtiments n’excèderaient pas 5 étages. Leur implantation et leur orientation ont été pensées pour ne pas gêner la diffusion de la lumière naturelle et éviter tous vis-à-vis.

Au sein de ce nouveau quartier, de nouvelles places de stationnement pourraient également apparaître, venant répondre à une forte demande dans ce secteur. Des places pour les futurs résidents mais aussi pour les usagers de ce quartier vivant, avec la Ferme du Charmois et le marché municipal à proximité. Un point sur lequel a insisté le Président du conseil syndical de la résidence Ardennes-Charmois, M. Robert. Les élus ont bien rappelé que des consignes ont été données aux camelots du marché pour les aider dans leur stationnement.

Interrogé par un habitant sur les normes de construction, l’architecte a rappelé que ceux-ci suivront les normes RT 2015 qui prévoient entre autres des recommandations en matière d’isolation.

M. Damiani, résidant du quartier Sainte-Barbe, a évoqué l’idée de réaliser des toitures végétalisées, ce qui ne serait pas particulièrement onéreux. Cette idée, qui serait confortable pour les voisins de la résidence Saint-Charles, pourra être étudiée avec les constructeurs.

Enfin, à l’image de Biancamaria, ce projet serait vraisemblablement appelé à respecter la charte des éco-quartiers : celle-ci stipule que les nouveaux bâtiments doivent répondre aux critères d’économie d’énergie, de programmation d’espaces verts, de gestion de l’eau, et doivent également offrir une qualité architecturale à l’ensemble. Lors des récentes réunions de quartier, les représentants de la municipalité ont bien rappelé aux habitants que, si ce projet immobilier ne verra pas le jour avant plusieurs années, les décisions se prennent maintenant. Il est donc prévu de créer un atelier de quartier pour travailler conjointement sur les problématiques engendrées par un tel projet, sachant que la démolition de l’ancien site est prévue pour la fin d’année.

< Retour aux actualités