www.vandoeuvre.fr

Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy

Hommage à Jacques Kleinclauss

> le 1er septembre 2014

Adjoint au maire de 1971 à 1983, Jacques Kleinclauss s’est éteint le 23 juillet à l’âge de 77 ans. Professeur honoraire de l’Université Henri Poincaré, cet habitant du Parc Fleuri laissera l’image d’un homme droit, mû par l’esprit de service.

Vandœuvre a perdu cet été l’un de ses éminents concitoyens en la personne de Jacques Kleinclauss, docteur ès sciences physiques et professeur à l’Université Henri Poincaré. Là, il a dirigé durant 13 ans le LUMEN, Laboratoire Universitaire de Mécanique et d’Energétique de Nancy. Auparavant, il avait également dirigé le CUCES (Centre Universitaire de Coopération Economique et Sociale), service interuniversitaire de formation continue avec activités internationales. Directeur de recherche et co-auteur d’une trentaine de publications scientifiques, il était officier dans l’ordre des Palmes Académiques.

Mais il était également connu des Vandopériens pour son implication dans la vie de la cité. Il a ainsi été adjoint au maire à l’Enseignement, aux Sports et à la Culture de Richard Pouille entre 1971 et 1983, à l’époque où la ville neuve de Vandœuvre se construisait. Il a ainsi jeté les bases de l’enseignement primaire dans la ville, à une époque où une école ouvrait tous les deux ans. C’est lui qui a coordonné l’implantation des écoles ainsi que celle des salles sportives à proximité. En tant qu’élu, il mettait tout en œuvre pour attirer les meilleurs instituteurs à Vandœuvre.

Par la suite, Jacques Kleinclauss a aussi été un militant associatif très actif, trésorier de l’association Notre-Dame des Nations, trésorier de la section Chapelle de la Vierge des Pauvres, membres de l’équipe relais de Sainte-Mélaine. Il était aussi membre du groupe Poursuivre à Nancy (association réunissant des retraités désirant poursuivre une activité) et président de l’association « Les Chardons », pour l’accueil de personnes trisomiques en milieu familial. Homme discret, n’aimant pas les honneurs, il disait « ce n’est pas parce qu’on n’a pas de chance au départ qu’il faut baisser les bras et ne rien attendre de la vie ». Nos condoléances à ses proches.

< Retour aux actualités