www.vandoeuvre.fr

Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy

Contribution du maire et de la majorité municipale à l’enquête publique sur le futur tram du Grand Nancy

> le 25 septembre 2019

Dans le cadre de l’enquête publique relative au renouvellement et à l’extension du tramway de la ligne 1 du Grand-Nancy, les élus de la majorité municipale de Vandœuvre ont souhaité verser une contribution dont le texte vous est retranscrit ci-dessous :

À l’attention de Monsieur le président de la commission d’enquête.

En date du 24/06/2019, la ville de Vandœuvre a émis un avis favorable sur le dossier d’enquête publique préalable à la DUP du projet du nouveau tramway du Grand Nancy. Cet avis était accompagné d’une motion alertant la Métropole sur les impacts négatifs que ce tracé aurait sur l’environnement, le paysage, l’urbanisme et le cadre de vie des habitants.

Elle considérait alors que les études naturalistes préalables au projet, démontraient un impact négatif, fort et permanent, de ce tracé, sur des espèces faunistiques patrimoniales et sur leurs milieux, en particulier au niveau du coteau forestier du château du Montet et de la rue du Doyen Roubault.

Nous tenons également à rappeler que la commune de Vandoeuvre a exigé à la faveur de cette motion, que les études des tracés alternatifs soient engagées sans attendre l’issue de l’enquête publique, afin de réduire l’impact environnemental et également foncier, de sorte qu’un compromis acceptable soit trouvé entre satisfaction de l’intérêt général et préservation du cadre de vie des habitants.

Ne devront donc pas être exclus les tracés qui éviteraient ces milieux naturels remarquables, chers à la population.

Or les documents annexés au dossier d’enquête et consultables depuis la fin août, confirment et accroissent les inquiétudes légitimes de la ville sur le devenir de ce patrimoine naturel et faunistique auquel de nombreux métropolitains sont attachés.
La ville de Vandoeuvre a engagé de nombreuses actions pour la préservation de sa biodiversité et c’est sur ce boisement et le coteau du Montet, que sont concentrées le plus grand nombre d’espèces animales patrimoniales qui la constituent, y compris celles qui sont protégées. Elles y ont trouvé un refuge séculaire et permanent, nécessaire à leur sauvegarde.

Le dossier souligne que le projet pourra être à l’origine des destructions de ces espèces (impact direct négatif fort et permanent), de la fragmentation des populations animales, et de celle de leurs habitats (impact indirect négatif fort et permanent). Les corridors écologiques, dont celui qui est déterminé perpendiculairement à la ligne du secteur du jardin botanique, seraient rompus avec en conséquence des interactions très fortes, que d’éventuels aménagements artificiels de passage de faune ne résoudraient pas.

Après étude en détail des documents présentés, mais sur lesquels ne figurent pas tous les renseignements attendus, la ville de Vandoeuvre, cohérente dans sa volonté de protéger son environnement, s’oppose à la traversée de ce boisement patrimonial et demande à la Métropole, dans le cas du tracé par le Val de Villers, de trouver une solution d’évitement en étudiant pour le futur tram, un tracé rejoignant l’avenue Général Leclerc avant même la bifurcation de la rue du Doyen Roubault, ou à son niveau, ce qui réduirait également son emprise sur le jardin botanique.
Par ailleurs, toujours vigilante sur les conséquences en terme de nuisances, de ce tracé sur les habitants et leur cadre de vie, elle demande également à ce que le passage du tram sur le quartier bas puisse s’effectuer dans la mesure du possible, sans viaduc, ou avec un ouvrage significativement plus bas, plus court et masqué.

La Métropole a mis en place, au niveau du COPIL Biodiversité qui réunit les communes, des projets et actions pour protéger et valoriser l’environnement de chaque ville. Le choix d’un tracé veillant à préserver le nôtre serait dans cette continuité, et démontrerait ainsi une cohérence dans la volonté affirmée de la Métropole de préserver les milieux naturels existants et intacts, à l’heure où les enjeux du climat et de la biodiversité sont primordiaux et interpellent l’ensemble de la population.

Le Maire et les élus de la majorité municipale souhaitent que ces éléments soient dûment pris en compte dans le cadre de l’enquête publique en cours et qu’ils fassent l’objet d’un examen attentif par le Préfet.

Fait à Vandoeuvre-lès-Nancy, le 25 septembre 2019.

< Retour aux actualités