www.vandoeuvre.fr

Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy Ville de VANDOEUVRE-lès-Nancy

Aline et Catherine, bénévoles pour l’UNAFAM

> le 16 octobre 2013

L’UNAFAM (Union Nationale de Familles et Amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) est une association reconnue d’utilité publique qui œuvre pour accompagner et améliorer la vie des personnes touchées par les conséquences de troubles psychiques sévères. Rencontre avec Aline et Catherine, deux de ces bénévoles.

En France, les pathologies relevant de la psychiatrie se situent au 3ème rang des maladies les plus fréquentes, après le cancer et les maladies cardio-vasculaires. En Lorraine, 70 000 familles sont confrontées à ces pathologies qui concernent toutes les populations sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social et qui apparaissent principalement au moment de l’adolescence ou au début de la vie d’adulte, entre 15 et 30 ans. Les maladies psychiques ont un impact direct sur la vie de la personne malade (souffrance, isolement, désocialisation, …), mais également sur ses proches, indispensables dans l’accompagnement et le soutien de ces personnes, mais bien souvent démunis et isolés face à une maladie peu ou mal connue. Forte d’un réseau bénévole d’entraide et de défense, l’Unafam accueille, écoute, soutient, forme et représente familles et amis, qui accompagnent au quotidien des personnes malades psychiques, afin de les aider à sortir de l’isolement pour mieux vivre ensemble.

Habitante de Vandœuvre, Aline Arthaud est bénévole à l’UNAFAM depuis près de 20 ans : « Mon fils souffre de troubles bipolaires depuis une vingtaine d’année. Au départ, face à cette situation, on se sent seul et désemparé. Après de nombreuses consultations de psychiatres et suite à un article paru dans un magazine, mon mari et moi avons contacté l’UNAFAM à Paris, qui nous à donné les coordonnées de l’UNAFAM 54. Il faut savoir qu’il existe une antenne de l’association dans chaque département. En plus de rencontrer des familles confrontées à la même maladie que nous, nous avons bénéficié de formations nous permettant d’acquérir des savoirs faire face à certains comportements. Aujourd’hui, la maladie de notre fils est stabilisée depuis une dizaine d’années, il est autonome à 80 %, et je pense que l’implication de l’UNAFAM y est pour quelque chose. J’ai tout de suite voulu m’investir au sein de cette association, pour redonner ce que chacun a pu apporter à ma famille. Je fais du secrétariat et de la communication pour l’association, m’occupant du bulletin départemental de liaison. Il est essentiel pour moi d’offrir toute l’aide et le soutien qu’il m’est possible de donner aux familles d’enfants souffrant de troubles psychiques. »

Catherine Paul, bénévole à l’UNAFAM depuis un an :
« Mon fils souffre de schizophrénie depuis l’âge de 17 ans, mais il a fallu 7 ans pour que les spécialistes mettent un nom sur son mal. Il y a 3 ans, un ami m’a parlé de l’UNAFAM et j’ai pris contact avec l’association. J’ai participé à des groupes de parole et rencontré des familles dans la même situation que moi, ce qui est une source indéniable d’informations. Au moment de prendre ma retraite l’année dernière, il fallait que je donne de mon temps pour une association qui a été d’une aide précieuse à un moment important de ma vie, c’est pourquoi j’ai décidé de devenir bénévole. »

Pour plus d’informations : www.unafam54.org
Tél : 03 83 53 26 57

< Retour aux actualités